Laissez-les tranquilles !!!

Comme chaque année, les baleines sont de retour. Oui, je sais, j’ai fait un article sur le sujet, il n’y a pas si longtemps. Ainsi qu’un autre à propos d’un film sur les baleineaux. Mais celui que je vous propose aujourd’hui sera plus amer. Un coup de gueule (et je me suis retenue, car je suis plus virulente lorsque je parle du sujet à vive voix…) à propos de certains comportements que je considère (et je ne suis pas la seule) comme inadmissibles.
En effet, cette année, la saison fraîche n’a pas vu que le retour de ces magnifiques géants des mers, mais aussi l’apparition – en nombre important – d’importuns inconscients.

source : zinofs974

Lire la suite

Publicités

Un film sur les baleineaux

source image : Wikipédia

La saison des baleines n’intéresse pas seulement les scientifiques de Globice. Les baleineaux « réunionnais » sont devenus, cette années, les stars d’un court film documentaire réalisé par Gaëtan Hoarau, agrégé de sciences et photographe-vidéaste.

Lire la suite

Baleines à l’horizon !

source image : Wikipédia

Pour la première fois, il y a une semaine, j’ai eu la chance d’assister au spectacle offert par deux baleines. La mère et son petit soufflant et sautant. Fascinant. Malheureusement, impossible de prendre des photos souvenirs avec un téléphone portable. Les baleines étaient trop éloignées pour mon petit zoom et pour une fois je n’avais pas mon appareil photo. J’enrageais ! Pour ma défense, j’étais juste allée chez le vétérinaire pour récupérer des médicaments pour l’un de mes chats et je ne m’attendais pas à contempler des baleines !
Et comme tous ceux qui se trouvaient au bon endroit au bon moment, j’étais fascinée !

Et ce matin, pendant mon entrainement de course à pieds, rebelote ! Des jets apparaissent au-dessus de l’océan, des masses sombres affleurent à la surface. Des cyclistes et des coureurs s’arrêtent, tendent le bras vers l’horizon. Je manque de me tordre les chevilles sur le sentier à scruter l’océan au lieu de regarder où je pose mes runnings. Evidemment, je n’ai pas mon appareil photo ! (Ben, en même temps, je ne l’amène pas avec moi lorsque je cours ! Pas très pratique !)

C’est en effet, LE moment de l’année où il faut scruter l’océan. Car de mai à octobre, la période est propice à l’observation des baleines à bosses. Celles-ci viennent s’accoupler ou donner naissance à leur baleineau dans les eaux réunionnaises. Eaux « chaudes » pour des baleines, alors que nous sommes en plein hiver austral ! Pendant quelques semaines, mères et petits restent proches des côtes de la Réunion. Une fois le baleineau prêt, mères et petits entreprennent le long voyage vers les eaux glacées de l’Antarctique, où elles passeront « l’été ». Un sacré voyage de plus de 25 000 kilomètres tout de même !

Si de nombreux Réunionnais et touristes se contentent d’observer les baleines à bosses depuis les côtes, certains ont envie d’aller au plus près de ces mammifères marins. Certains professionnels de la mer proposent de vivre cette rencontre unique et privilégiée dans le respect de l’environnement et des espèces marines. C’est dans ce but que les autorités ont mis en place charte d’approche et d’observation responsables des mammifères marins et des tortues marines de la Réunion ainsi que le label Observation Certifiée Responsable des Cétacés à La Réunion (O²CR).

Si vous décidez de vous passez d’un professionnel de la mer et d’aller par vos propres moyens d’aller observer au plus près ces géants des mers – et même si le spectacle est magnifique – gardez tout de même vos distances et veillez à ce que l’embarcation ne se trouve jamais en travers de leur trajectoire. Sans cela, vous risquez de voir atterrir sur votre frêle esquif, une baleine de plus de tente tonnes ! Soyez d’autant plus prudent, s’il s’agit d’une mère et de son petit. Si celle-ci sent son petit en danger ou qu’elle-même se sent menacée, elle peut riposter.

Dans tous les cas, ne prenez pas de risques, restez à bonne distance, sous peine d’une grosse frayeur (dans le meilleur des cas) :

Pour plus d’informations sur les cétacés de la Réunion, cliquez ici !