Les animaux de l’île

Voici quelques animaux de la Réunion que j’ai eu la chance de pouvoir croiser et photographier (à part le tangue qui a été plus rapide que moi et la babouk qui me fait fuir dans la direction opposée !).
Evidemment, la liste est (très) loin d’être exhaustive, car je n’ai malheureusement pas eu l’occasion de photographier tous les animaux qui peuplent l’île.

LES OISEAUX

paille en queue
Le paille en queue est un oiseau marin qu’il n’est pas rare de voir voler au dessus des villes et zones côtières. Il se nourrit de poissons et niche sur les falaises. Cette espèce est protégée à la Réunion.
Le paille en queue est l’animal symbolique de l’île.

********************

       Tisserin   tisserin plage
Chez le tisserin (appelé à la Réunion « zoizo  bélier »), seul le mâle porte cette belle livrée jaune soleil.
Les tisserins se regroupent en une grande colonie bruyante qui s’installe dans un arbre.  Ce sont les mâles qui fabriquent les nids en tissant les feuilles de l’arbre où ils vivent. L’arbre se retrouve alors totalement effeuillé et porteur d’un grand nombre de petites boules tissées en bout de banches. L’ouverture du nid est orientée vers le bas et les œufs seront pondus dans la poche ronde.

nid de tisserinAdmirez le travail de l’artiste !
Le mâle doit ensuite convaincre une femelle de partager son nid. Si le nid est refusé par plusieurs femelles, le mâle s’en débarrasse. C’est pour cela qu’il est courant de trouver des nids tombés au sol, au pied de l’arbre qui abrite la colonie.

********************

cardinalLe cardinal mâle ne prend sa belle livrée d’un rouge éclatant que pendant la période de reproduction afin de séduire sa belle. C’est un petit oiseau que l’on rencontre souvent dans les jardins. Il se nourrit d’insectes et de graines. On le reconnaît facilement à son chant mélodieux.

********************

tourterelleLa tourterelle pays est un oiseau qui n’est pas farouche. Même si elle s’envole lorsque l’on tente de la toucher, elle se laisse tout de même approcher de très près. On la trouve partout : dans les jardins, en ville et même sur la plage elle vient réclamer des miettes de pain aux vacanciers qui mangent ! Elle se nourrit de graines et de petits vers. Les plumes de son corps sont grises et sa tête est bleutée. Elle vit en couple.

********************

MartinAvec son bandeau jaune sur les yeux, le martin a un air de brigand effronté (ce qu’il est, en fait !). Il  est toujours en couple : lorsqu’on en voit un, le second n’est pas loin ! Le couple est formé à vie et j’ai entendu dire que si l’un disparaissait, l’autre se laissait mourir.
Très méfiant, il est difficile à approcher, bien qu’il soit fréquent de le voir dans les villes, au bord des routes et dans les jardins.
Se nourrissant d’insectes, c’est pour cette raison qu’il a été introduit à la Réunion : débarrasser les agriculteurs des sauterelles qui dévastaient leurs champs.
Certaines personnes parviennent à les domestiquer et à leur apprendre quelques mots.

********************

tec tec juvénileLe Tarier de la Réunion, plus connu sous le nom de « Tec Tec », est un petit oiseau tout rond que l’on croise souvent lors des randonnées mais qui n’est pas facile à photographier tant il est vif. Il se nourrit d’insectes et de vers de terre. Le mâle et la femelle se distinguent par leur plumage. Endémique de la Réunion, le tec tec est un oiseau protégé. Sa chasse et sa capture sont interdites.

********************

moineau mâleLe moineau commun est un petit oiseau que l’on rencontre dans les jardins et en ville. Il n’y a que dans les forêts qu’il n’est pas présent. Omnivore, il se nourrit de graines, de fruits, de vers de terre, d’insectes et de petits lézards. Le mâle se distingue de la femelle par un plumage plus vif.

********************

Papangue

Le papangue est le seul rapace qui vit à la Réunion. Espèce endémique de l’île, c’est un oiseau protégé. Carnivore, il chasse de petits oiseaux, mulots et lézards évitant ainsi la multiplication d’animaux nuisibles comme les rats. Contrairement à une idée reçue, le papangue ne chasse pas les poules ou les canards, proies trop grosses pour lui. En effet, le papangue est un petit rapace (son envergure est d’environ 1 mètre).

********************

Merle de Maurice (2) Merle Maurice (1)

Cet oiseau, originaire de l’Inde et d’Asie, a été introduit dans l’île Maurice à la fin du XIXème siècle, avant d’être introduit de façon illégale à la Réunion en 1972 comme oiseau de cage pour son chant. On le trouve surtout sur les zones côtières et jusqu’à 900 mètres d’altitude. Appelé Merle de Maurice par les Réunionnais, ce petit oiseau d’une vingtaine de centimètres ( de son vrai nom Bulbul Orphée) est facilement identifiable à sa huppe sur la tête, à sa tache rouge au coin de l’oeil et à son chant particulier et mélodieux. Il se nourrit essentiellement d’insectes, de graines et de fruits. S’étant bien adapté sur l’île, cet oiseau se multiplie rapidement et concurrence les espèces locales. De plus, il n’hésite pas à s’attaquer aux couvées pour se nourrir des oisillons, représentant une menace pour les espèces endémiques de l’île. Il est considéré comme une espèce invasive et nuisible (destruction des cultures fruitières).

********************

z'oiseau la vierge 2     z'oiseau la vierge 1     z'oiseau la vierge 3

Le Z’oiseau la vierge ( Tchitrec des Mascareignes) est un petit oiseau de 15 cm pesant entre 10 et 15 grammes. Protégé par un arrêté ministériel depuis le 17 février 1989, cet oiseau endémique de l’île ne peut être chassé, maintenu en captivité, vendu ou gêné de quelques façons que ce soit. Les contrevenants encourent une peine de prison et une forte amende.
Habitant les forêts primaires et denses ainsi que les ravines boisées de la côté Est et Sud, ce petit oiseau vit toujours en couple. Territorial, il est peu farouche, s’approchant des randonneurs. Son chant est mélodieux et fluté. Il se nourrit d’insectes, qu’il capture en plein vol. Il fait partie de la famille des gobe-mouche.

********************

LES REPTILES, GASTEROPODES ET BATRACIENS

endormiAvec sa tenue de camouflage, le caméléon (ou « landormi») n’est pas facile à repérer dans la végétation.
Si vous avez la chance d’en trouver un, vous aurez tout le loisir de le photographier vu sa vitesse de déplacement ! C’est d’ailleurs sa lenteur qui lui a valu son nom en créole. Par contre, éteignez votre flash qui le rendrait aveugle.
Le caméléon se nourrit des insectes qui se trouvent à portée de sa longue langue collante.  Ce n’est que pendant la période de reproduction que le mâle arbore ses couleurs éclatantes. Durant cette période, les mâles se livrent à de violents combats.
Attention, c’est une espèce protégée à la Réunion.

********************

geckoLe gecko ou « lézar » est un petit animal très vif qui vit dans les jardins. J’en ai même un qui a élu domicile dans les plantes de mon balcon (huitième étage tout de même !).

********************

gecko de MadagascarLe gecko géant de Madagascar est une espèce qui a été introduite sur l’île et qui représente une menace pour les geckos locaux : transmission de maladies, compétition pour les ressources alimentaires, prédation. Considéré comme une espèce invasive, sa destruction est autorisée depuis 2012.
Il peut mesurer jusqu’à 30 cm. Il se nourrit d’insectes, de fruits et de nectar.

********************

margouillatLe margouillat est un petit lézard « domestique » qui vit à l’intérieur des maisons et qui se montre très utile en attrapant des insectes peu appréciés comme les moustiques, les araignées, les moucherons et les cafards. La journée, il se cache derrière les meubles ou les tableaux.  Il n’est visible que la nuit et a un chant très particulier.

********************

Tortue RadiataLa tortue radiata a été introduite sur l’île pour être consommée. Elle est, aujourd’hui, appréciée en tant qu’animal de compagnie et peut vivre une centaine d’années. C’est une espèce protégée.

********************

AchatineCet escargot, l’achatine, est un géant dans sa famille ! Celui de la photo a une coquille de 6 cm de long. Comme tous les escargots, il se nourrit de végétaux. Après l’accouplement, il creuse son nid dans la terre pour y pondre ses œufs, semblables à de petites billes blanches ou jaunes.

********************

grenouille 2La grenouille se rencontre souvent sur les sentiers de randonnée des hauts de l’île et dans les zones humides. Immobile, elle se confond avec la végétation et n’est pas facile à apercevoir tant qu’elle ne s’est pas déplacée. Elle n’est pas facile non plus à photographier, car elle se déplace en sautant rapidement pour aller se cacher dans les feuilles !

********************

LES MAMMIFERES

Biscotte 1Le Royal Bourbon est un chien au pelage tirant sur le jaune, ce qui lui a valu son surnom de « chien jaune ». On en voit de moins à moins, car ils se sont reproduits avec d’autres races, finissant par perdre leur pelage si caractéristique.

********************

ratLe rat ne se rencontre pas que dans les villes. Lors de randonnées on peut aussi en croiser. Cet animal est un danger pour la préservation du Tuit-tuit, oiseau endémique de la Réunion, dont il mange les œufs.

********************

tangue photo zinfos 974Le tangue ou « tang » est un petit mammifère de la famille des hérissons. Solitaire, il dort la journée dans son terrier et ne sort que la nuit pour se nourrir d’insectes. Malheureusement pour lui, il est victime de braconnage et d’une période de chasse de deux mois. Le « carry tang » est très apprécié à la Réunion.

********************

LES ARACHNIDES ET LES INSECTES

bibeLa bibe est une grosse araignée jaune et noire qui vit dans les arbres où elle tisse d’immenses toiles. Seule la femelle est impressionnante par sa taille, le mâle étant tout petit. On la trouve dans les jardins et le long des sentiers de randonnée des hauts de l’île.

********************

babouk et son oeufLa babouk est une araignée non venimeuse. On la croise souvent la nuit dans les maisons et elle se nourrit d’insectes dont les moustiques. La femelle porte son sac d’œufs sous son ventre. Attention à ne pas écraser une femelle avec son œuf. Car en éclatant la poche libérera des centaines de petites babouks qui grandiront bien vite !!! brrrr !!! Les plus grosses sont de la taille d’une main et sont très impressionnantes !
A la Réunion, une babouk dans la maison porte chance… Bon, ben, vu que je ne suis pas superstitieuse… elle peut s’en aller si elle veut…

********************

petite araignéeVoici une araignée dont la présence ne me gène absolument pas ! Cette toute petite araignée (un peu plus d’un centimètre de long) est appelée Gobe mouche à la Réunion. Très commune, on la croise souvent dans les jardins ou dans les habitations. Elle se déplace par de petits sauts vifs et ne tisse pas de toile. Elle se nourrit de moustiques et de mouches (d’où son nom local) qu’elle attrape en leur bondissant dessus ! Petite, mais redoutable pour les insectes !

********************

chenilles de SphinxCes deux chenilles sont les chenilles d’un même papillon, le Sphinx à tête de mort, à différents stades de leur développement. La marron, plus grosse que la verte, est prête à se métamorphoser. Elle va s’arrêter de manger durant quelques jours, puis s’enterrera pour faire son cocon.

cocon de Sphinx

Sphinx à tête de mortLe sphinx à tête de mort est un gros papillon nocturne de couleur sombre. Sur le dos de son thorax un dessin rappelant vaguement une tête de mort lui a valu son nom.

********************

Nid de guêpesTout le monde connaît la guêpe et sait à quel point il faut s’en méfier. Mais saviez-vous que ses larves, une fois grillées, sont très appréciées à la Réunion ?

Vous ne me croyez pas ? Alors regardez cette petite vidéo…

Alors, ça vous dirait une petite assiette de friture de larves de guêpes ? Capable ou pas, d’en manger ?

********************

LES POISSONS

poisson_130

Si vous aimez les poissons, je vous propose d’aller voir cette magnifique page. En cliquant sur les photos, vous obtiendrez des renseignements sur chaque poisson.
Je n’ai malheureusement pas de photos personnelles à vous montrer.

 La Réunion possède une faune marine d’une grande diversité : 3000 espèces d’animaux marins dont 1000 espèces de poissons, 5 espèces de tortues et 150 espèces de coraux.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s