Laissez-les tranquilles !!!

Comme chaque année, les baleines sont de retour. Oui, je sais, j’ai fait un article sur le sujet, il n’y a pas si longtemps. Ainsi qu’un autre à propos d’un film sur les baleineaux. Mais celui que je vous propose aujourd’hui sera plus amer. Un coup de gueule (et je me suis retenue, car je suis plus virulente lorsque je parle du sujet à vive voix…) à propos de certains comportements que je considère (et je ne suis pas la seule) comme inadmissibles.
En effet, cette année, la saison fraîche n’a pas vu que le retour de ces magnifiques géants des mers, mais aussi l’apparition – en nombre important – d’importuns inconscients.

source : zinofs974

Dès le début de la saison, au mois d’août, les équipes de Quiétude – qui veillent à la tranquillité des cétacés – et celles de Globice – qui les observent à des fins scientifiques – n’ont pu que constater la multiplication de contacts violents entre baigneurs et baleines.

Mais malgré les messages de prévention et les rappels de la charte d’approche, les incidents continuent. En effet certains nageurs oublient que les baleines, sous leur aspect de géants pacifiques, restent des animaux sauvages et qu’il n’y a pas plus dangereux qu’une mère qui sent une menace peser sur son petit.
Si les baleines viennent au large de nos côtes, c’est pour s’accoupler ou mettre bas. Mais certains indélicats s’approchent très – trop – près des mères et des petits. Et les baleines s’agacent. Leur exaspération se manifeste par des mouvements de cisaillements de la pectorale qui frôle les baigneurs (un peu comme nous, lorsque l’on veut se débarrasser de moucherons qui nous importunent). Si ceux-ci – les baigneurs, pas les moucherons ! – ne comprennent pas l’avertissement et restent à proximité, la baleine effectue un mouvement accéléré de retournement de sa caudale qui vient alors heurter, voire soulever les nageurs. La baleine peut aussi frapper la surface de l’eau et sauter. Ces mouvements sont typiques d’un comportement de défense face à un prédateur ou une menace imminente. Et si jusqu’à présent, il n’y a pas eu d’accident à déplorer à la Réunion, il y en a déjà eu de très graves ailleurs.

charte d’approche et d’observation responsables des mammifères marins et des tortues marines de la Réunion

Dès le début de la saison, une baleine, accompagnée de son baleineau, a été identifiée comme ayant un comportement de défense lors de contacts avec les baigneurs. Mais malgré les avertissements de Globice – qui déconseille les mises à l’eau à proximité de cette baleine (baptisée Mereva) et de son baleineau – des inconscients continuent de les approcher, à leurs risques et périls. Et ces contacts sont malheureusement devenus quotidiens, au point que Mereva – face à la présence insistante des intrus – craint pour son petit et se fait de plus en plus menaçante. Plus d’une fois, l’association Quiétude (association de défense des mammifères marins et des tortues marines) a dû récupérer des baigneurs sonnés après une mise à l’eau à proximité de Mereva. Crise de panique, hématomes et combinaisons de plongée déchirées sont aussi à déplorer. Des baigneurs qui – en ne respectant pas les recommandations et la charte d’approche – se mettent en danger. Oublient-ils à quel point les baleines sont grosses et qu’eux sont minuscules ? Oublient-ils qu’elles sont dans leur élément et qu’eux pourraient se noyer après un coup de nageoire ? Car certains se mettent à l’eau sans l’équipement minimum recommandé.
Le comportement de cette maman prouve à quel point la présence quasi permanente des baigneurs – depuis le début de la saison, soit plus de deux mois – la stresse.

Mais que cherchent ces baigneurs, les clubs de plongée, les loueurs de bateaux et les organisateurs de sorties en mer ? Que les baleines ne viennent plus dans nos eaux ? Qu’un accident grave, voire mortel se produise ? Que le gouvernement interdise la nage avec les baleines, comme c’est le cas ailleurs ?
Car à harceler ainsi les baleines, c’est ce qui leur pend au nez ! Et il ne faudra pas ensuite venir pleurnicher ! Le ministère de l’écologie planche d’ailleurs sur un projet d’arrêté ministériel qui vise à interdire l’approche des baleines à moins de 100 mètres. Ce projet fait suite à une pétition de plusieurs associations de défense de l’environnement après des dérapages d’opérateurs touristiques en Méditerranée. Ces associations demandent l’interdiction de la nage commerciale avec les mammifères marins dans les eaux territoriales françaises. Une bonne chose pour les baleines. Mais pas pour les organisateurs de sorties en mer qui y voient un manque à gagner (en même temps, à trop exploiter la situation, ils l’ont bien cherché !). Et si pour une fois on faisait passer l’intérêt des animaux avant l’argent ?

En attendant que des mesures soient prises, Globice a eu la mauvaise surprise de découvrir en fin de semaine dernière un baleineau portant des marques récentes de collision avec un bateau. Pour être plus précise : des entailles dues à une hélice. Une fois de plus, les règles élémentaires quant à la vitesse d’approche de l’embarcation ou la distance à respecter entre bateaux et animaux n’ont pas été respectées et un baleineau en a été la victime.

Le jour où il y aura un accident – et cela risque de vite arriver avec tous ces inconscients qui dérangent et stressent les cétacés – qu’un nageur sera noyé, blessé ou tué, ce sera la faute des baleines ? Considérées alors comme dangereuses, sera-t-il recommandé de les chasser, comme on le fait avec les requins à cause de quelques surfeurs inconscients ? La mer appartient aux animaux marins et nous, terriens, contentons-nous de rester sur la terre ferme pour les observer depuis le rivage, au lieu de leur tourner autour avec nos bateaux bruyants aux hélices tranchantes ! Arrêtons de nous approcher d’elle et d’essayer de les toucher. Elles ne veulent pas de nos caresses ! Ce ne sont pas des chiens ou des chats, mais des animaux sauvages, qui veulent vivre tranquillement leur vie, dans leur environnement ! Les baleines sont dans les eaux réunionnaises avec leur petit pour se reposer et avoir la paix, par pour qu’une bande de parasites viennent les harceler, les stresser et les blesser. Il ne faut pas s’étonner si après, ces mères protectrices chassent les intrus indélicats à grands coups de nageoires ! Et encore, je la trouve bien gentille Mereva, car elle pourrait leur asséner de grands coups de nageoires sur la tête, alors qu’elle se contente – pour l’instant, mais jusqu’à quand ? – de les prévenir.

Trajet des baleines dans l’océan indien

Alors oui – et tant pis si mes propos ne plaisent pas à toutes les personnes qui se font de l’argent sur le dos des baleines et ceux qui vont (encore) hurler contre cette nouvelle interdiction – j’espère que cet arrêté sera voté et permettra aux baleines de retrouver la quiétude qu’elles méritent à proximité des côtes réunionnaises. Bref, qu’on leur fiche la paix !

Le sanctuaire des baleines 

En 1979, un sanctuaire a été créé dans l’océan indien, sous l’égide de la Commission Baleinière Internationale (CBI) et cela afin de protéger ce lieu de reproduction. Dans ce sanctuaire qui couvre la totalité de l’océan indien, la chasse  commerciale de la baleine est bannie (mais pas malheureusement le « prélèvement » à but scientifique). Afin de préserver ce sanctuaire baleinier et de maintenir la sanctuarisation de cette zone par le CBI, une inscription du « chemin des baleines » au patrimoine mondial de l’UNESCO est envisagé. Cela permettrait de promouvoir le développement éco-touristique raisonné ( je l’espère… et raisonnable, aussi ?) et durables dans les îles de la zone.

Sanctuaire des baleines dans l’océan indien.

Beaux livres sur les baleines

  

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s