Le diabète à la Réunion

Le diabète touche chaque année de plus en plus de Réunionnais. Véritable fléau sur l’île, le diabète  est devenu un enjeu prioritaire de santé publique.

Le diabète est une maladie métabolique incurable qui se caractérise par une hyperglycémie chronique résultant d’une carence ou  d’un défaut d’insuline.
Il existe trois types de diabète :
* Le diabète de type 1 (ou insulino-dépendant) qui débute en général durant l’enfance ou l’adolescence.
* Le diabète de type 2 (non insulino-dépendant) qui apparaît en général après 40 ans.
* Le diabète gestationnel qui survient uniquement pendant la grossesse.

Le diabète est une maladie en constante augmentation à la Réunion. Parmi les causes du diabète, il n’y a pas que des facteurs de prédisposition génétique et d’âge. Espérance de vie qui augmente, nombre plus important de personnes atteintes d’obésité, surpoids, modification des modes de vie et de consommation des Réunionnais (sédentarité et alimentation déséquilibrée) expliquent l’augmentation du nombre de diabétiques.

A la Réunion, 1 personne sur 10 se déclare diabétique mais 1 diabétique sur 3 ignore qu’il est malade. Le diabète à la Réunion, c’est 4000 nouveaux cas chaque année.

Le diabète à la Réunion, en quelques chiffres :
Prévalence du diabète traité la plus élevée de France (9,8% à la Réunion vs 4,6% au niveau national)
– La survenue du diabète est plus précoce à la Réunion (61,1 ans vs 66,1 ans au niveau national)
– 4 réunionnais sur 10 sont en surcharge pondérale (10% des hommes et 20 à 30 % des femmes)
– Moins de 10% des réunionnais respectent les recommandations du Programme National Nutrition Santé (PNNS) de 5 fruits et légumes par jour
– 6 réunionnais sur 10 sont en-dessous des recommandations en ce qui concerne l’activité physique
– 92% des personnes diabétiques ont un diabète de type 2
– Le taux de prévalence du diabète est de 9,6 chez les femmes et 7,9 chez les hommes.
– 1 femme enceinte sur 10 est concernée par le diabète gestationnel (en 2015, ce sont 2500 femmes enceintes qui ont été hospitalisées pour soigner cette maladie durant la grossesse).

Un  diabète ignoré ou mal soigné peut causer de graves complications pouvant entraîner hospitalisation et décès. Il est la première cause d’amputation non traumatique des membres inférieurs (en moyenne 190 personnes par an à la Réunion). Il provoque une rétinopathie (en moyenne 80 personnes par an sur l’île), première cause de cécité avant 65 ans. Autres complications : maladies cardiovasculaires (600 personnes en moyenne par an pour infarctus du myocarde), insuffisance rénale (530 personnes), AVC (600 personnes).


Et c’est en moyenne 220 décès par an – dont un quart avant l’âge de 65 ans – qui sont directement imputable au diabète. Ce qui représente un taux standardisé de 56 décès pour 100 000 habitants de l’île, un chiffre 4 fois supérieur à celui de la métropole.

Ces complications sont évitables – pour le diabète de type 2 – si la maladie est bien auto-contrôlée (dépistage, suivi journalier avec un lecteur de glycémie, activité physique adaptée, alimentation équilibrée, perte de poids).

A la Réunion 60 000 patients sont soignés par médicaments, soit 7,1 % des malades. Un tiers de ces malades sont sous insuline, les autres sont traités avec des antidiabètiques oraux.

sources :
– ARS
– CGSS de lla Réunion
Diabète Réunion
OIIS (des tests, des quizz, des vidéos, des conseils…)

Une réflexion sur “Le diabète à la Réunion

  1. Pingback: Une exposition interactive contre le diabète | Bienvenue chez moi, à la Réunion !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s