Un nouveau système d’alerte cyclonique

Depuis quelques mois, la saison cyclonique a commencé. Des systèmes se sont déjà créés et la Réunion a échappé de peu ce week-end a un cyclone tropical très intense. Passera ? Passera pas ? Pour Noël ou avant ? Bon, en tout cas, au grand soulagement de tous, il nous a largement évité. Un peu de houle, quelques gouttes de pluies et quelques rafales de vent, on a vu pire.

En avril 2018, le cyclone Fakir passait à proximité de l’île de la Réunion. Un passage éclair mais qui a occasionné de nombreux dégâts et l’incompréhension de la population face au non déclenchement de l’alerte rouge. Les Réunionnais ont condamné la préfecture, jugeant que celle-ci avait minimisé le danger que représentait ce système. En ne déclenchant pas l’alerte rouge, les autorités permettaient à la population de se déplacer, malgré une très forte dégradation météorologique. Fakir a d’ailleurs ôté la vie à un jeune couple de l’Etang-salé. Les Réunionnais, en colère vis-à-vis de la décision des autorités, ont pointé du doigt les limites du système d’alerte en cours.
Jusqu’à présent le dispositif d’alerte météorologique se présentait ainsi :

Lundi 10 décembre, le préfet de la Réunion – Amaury de saint Quentin – a présenté le nouveau dispositif de prévention des risques météorologiques et cyclonique, après plusieurs mois de travail avec les maires et Météo France.
Jusqu’à présent le système d’alerte faisait se superposer deux plans ORSEC (Organisation de la Réponse de Sécurité Civile) : le plan ORSEC « cyclone » (système de compte à rebours avant l’impact du météore) et le plan ORSEC « événement météorologique dangereux » (système de vigilance fondé sur l’intensité des pluies, des vents, de la houle et de leur dangerosité). Bref, un dispositif complexe et inadapté.

Le nouveau dispositif d’alerte vise à une meilleure lisibilité, une prise en compte du facteur pluie et une alerte rouge qui insiste sur le confinement. De plus, les plans ORSEC « cyclone » et ORSEC « événement météorologique dangereux » sont séparés et une nouvelle alerte a été rajoutée : l’alerte violette, qui fait suite à l’alerte rouge et impose le confinement de toute la population, services de secours compris.

Avec le changement climatique, Météo France prévoit des phénomènes météorologiques plus intenses. Quant au préfet, il promet un recours à l’alerte rouge plus fréquent que par le passé.
En espérant que ce nouveau dispositif permette d’éviter des drames comme celui d’avril 2018.
Quoiqu’il en soit, avec la saison cyclonique qui commence fort (cinq systèmes se sont déjà formés dont trois ont atteint le stade de cyclone tropical), l’efficacité du nouveau dispositif d’alerte sera bien vite testé et… jugé.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s