Le loto du patrimoine pour sauver Maison Rouge

Depuis ce lundi 3 septembre 2018, un grand loto a été lancé afin de réunir les fonds qui permettront la restauration de monuments historiques. C’est la première fois que cette opération est mise en place et la grande question est : Les français se mobiliseront-ils ?

Et les Réunionnais ? Participeront-ils à la rénovation du Domaine de Maison Rouge ?

L’objectif de ce loto du patrimoine est de susciter une grande mobilisation populaire autour de deux jeux : un jeu de loterie – dont le tirage spécial sera effectué le 14 septembre, veille du week-end des journées du patrimoine – et un jeu de grattage. Et cela afin de financer la rénovation de monuments. Au total, ce sont 270 sites qui ont été sélectionnés et parmi eux, 18 monuments en péril ont été priorisés.

Pour être retenu, les monuments se devaient de répondre à un certain nombre de critères : représenter les différentes facettes du patrimoine (religieux, industriel…), avoir un caractère d’urgence en fonction de leur état de péril et la possibilité de commencer rapidement les travaux.
Un monument emblématique par région, 13 en France métropolitaine et 5 en Outre-Mer ont été retenus. Pour la Réunion, c’est le Domaine de Maison Rouge qui a été sélectionné.

Le Super loto « mission patrimoine » est doté d’un jackpot de 13 millions d’euros. Les grilles sont vendues à 3 euros (25 % de la mise (soit 0,75 euros) iront au financement du patrimoine français et 10% (soit 1,52 euros) au jeu de grattage) et le tirage aura lieu, je le rappelle, le 14 septembre 2018.
Le jeu à gratter « mission patrimoine », est doté d’un gain maximum de 1,5 million d’euros. Ce sont 20 millions de tickets grand format qui ont été édités, ornés de 13 des 18 monuments retenus. Le ticket est vendu 15 euros (c’est pas donné…). Ces tickets seront proposés durant 4 à 6 mois dans les 30 800 points de vente de la Française des Jeux, ainsi que sur internet et dans quelques sites emblématiques lors des Journées du Patrimoine. Même si le prix du ticket grand format reste élevé, les joueurs auront une chance sur trois de gagner au minimum 15 euros.

Difficile de passer à côté de cette opération alors qu’une campagne de publicité télé, radio et internet a été lancée. Les gains pour l’Etat sont estimés aux alentours de 20 millions d’euros et seront affectés à un fonds spécifique au sein de la fondation du patrimoine. Une goutte d’eau lorsque l’on sait que 5% des monuments classés en France (soit 2 000 monuments) sont considérés en péril et que le budget total du patrimoine s’élevait à 326 millions d’euros en 2017. Sur les 44 000 monuments inscrits ou classés en France, 6000 bénéficient chaque année d’opérations de restauration.

Bon, tout ça pour en arriver à ce qui nous intéresse : le site réunionnais sélectionné pour bénéficier d’une restauration d’urgence : Le Domaine de Maison Rouge.

Pour ceux qui suivent ce blog depuis le début, le nom de ce site ne doit pas vous être étranger. En effet, il y a quatre ans, j’avais visité le musée du MADOI et le Domaine de Maison Rouge. Et sincèrement, voir la maison dans cet état de ruine était bien triste.

Petit retour en arrière…

Ce domaine, situé sur les hauteurs de Saint-Louis (entre les ravines du Gol et de Mouchoir Gris) est le dernier domaine caféier de l’île qui a survécu jusqu’à aujourd’hui. Il a été édifié au XVIIIème siècle. Son nom de Maison Rouge trouve son origine dans les caractéristiques du lieu-dit de Terre-Rouge.

Attribuée en 1717, la concession s’étend sur 353 hectares. En 1731, la famille Desforges-Boucher se lance dans la production de café. Inspirée du manoir européen rural, la disposition des bâtiments est hiérarchisée et organisée. La maison principale, totalement en bois, est pourvue d’une cuisine isolée (pour éviter qu’un incendie déclaré dans la cuisine – où se trouvait un foyer – ne se propage à la demeure principale). En contrebas de la maison se trouvait la cour avec les argamasses (aire de séchage des grains de café). A l’est se trouve des magasins en bois, la basse-cour et un enclos pour les animaux de traite et d’élevage. A l’ouest se dressait le camp des esclaves.

L’architecture et l’organisation spatiale du domaine sont les témoins de ses développements successifs au fil des siècles et au grè des plantations. Les cultures vivrières furent les premières à occuper les sols du domaine. Jusqu’aux alentours de 1860, c’est la culture du café qui prédomine. En 1830 une sucrerie est construite et progressivement le café est remplacé par la canne à sucre.
Ce domaine représente à lui seul l’Histoire agricole de la Réunion.

Et aujourd’hui…

Le Domaine de Maison Rouge reste très peu connu du grand public alors qu’il se trouve être un élément incontournable de l’histoire et du patrimoine réunionnais. Il s’étend aujourd’hui sur 53 hectares et est resté pratiquement inchangé hormis quelques extensions. Les écuries ont été aménagées et abrite depuis 2008 le Musée des Arts Décoratifs de l’Océan Indien (MADOI). Le site – qui appartient à la Région Réunion – a été classé au titre des monuments historiques en juillet 1987 et la maison rouge le 5 mai 2004

Quelles restaurations prioritaires seront entreprises avec les gains des deux jeux ?

La Maison Rouge est en piteux état et attend depuis plusieurs décennies sa réhabilitation. Interdite aux visiteurs, car source de danger, la situation est plus qu’urgente. Restée à l’abandon et à l’état de ruines depuis les années 80, la vieille maison a dû essuyer de nombreux cyclones. Cyclones qui n’ont fait que dégrader son état. L’argent perçu grâce au loto et au jeu de grattage « mission Patrimoine » servira en priorité à sécuriser le site. Une structure sera érigée afin de protéger la maison du vent et des pluies. De plus tout le contour de la maison et l’habillage du bâtiment seront refaits.

Maison Rouge ne sera pas le seul site a bénéficier de l’aide du loto, car l’hôtel Laçay à Saint-Paul, la maison Saint-Charles de Saint-Pierre et la Villa Folio à Hell-bourg nécessitent des travaux de sécurisation et doivent être réhabilités.

L’initiative de ce « loto du patrimoine  » est interessante et son objectif ambitieux. Le gain du super loto est alléchant, mais n’est pas plus élevé que celui d’un vendredi 13. Reste que les tickets à gratter sont onéreux. Pas sûr que cela rallie les foules.
Les habitués des jeux de hasard et des super loto, auront au moins le sentiment de participer à une bonne action. Quant aux autres, pas sûre que participer à la restauration du patrimoine français les convainc de jouer.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s