Opération « des poules pour réduire vos déchets » : le bilan

Rappelez-vous. Il y a quatre mois, je vous parlais de l’opération « des poules pour réduire vos déchets » lancée par le Territoire de la Côte Ouest (TCO).
Et bien, aujourd’hui, c’est l’heure du bilan.
Alors, quatre mois après le début de cette opération, quels en sont les résultats et quelles conclusions en ont été tirées ?

Petit rappel

En fin novembre 2017, le TCO lance l’appel à candidature pour l’opération « des poules pour réduire vos déchets« . En un mois, ce ne sont pas moins de 123 candidats qui répondent présents. Mais tous ne peuvent être pris comme foyer témoin. Après sélection, vingt foyers, dont une école, sont retenus.
Tout le nécessaire a été fourni par le TCO aux participants : cabane en bois de palettes recyclées, matériel de pesée, fiches de pesées, guide pratique et bien sûr deux poules pondeuses.

Le guide pratique (PDF)

Les volontaires étaient aidés dans leur aventure par des référents (échanges par mails et téléphone, visites sur place) et un forum en ligne a été mis en place afin que les participants puissent échanger entre eux sur leur pratique et leurs astuces.
Les volontaires s’engageaient à peser les déchets organiques donnés aux poules et à inscrire le relevé sur une fiche. Cela dans le but de mesurer la quantité de déchets éliminée par les poules.

Source image : TCO

Buts de cette opération :

* Mesurer la quantité de déchets moyens qui pourrait être évité si cette opération était mise en oeuvre à grande échelle.
* Amener d’autres foyers ou collectivités à adopter cette alternative écologique en faveur de la réduction des déchets.

Petit bilan

Côté foyers :
Au final ce sont seize foyers et une classe qui ont vécu l’aventure jusqu’au bout. A noter que parmi les trois foyers n’ayant pas mené à terme l’expérience, deux se sont fait exclure du projet – l’un au début et l’autre à mi-parcours – pour avoir cessé de répondre aux sollicitations.

Côté poules :
Sur les 40 poules de départ, 17 pertes sont à déplorer : deux poules sont mortes de façon inexpliquée, d’autres ont succombé à des attaques de chiens ou au cyclone Fakir.

Côté déchets :
* Après 104 jours de pesées quotidiennes, ce sont 562 kg de déchets qui ont été évités grâce aux poules.
* En moyenne, ce sont 33 kg de déchets évités par foyer, soit 112g par jour et par personne ou 317 gr par jour et par foyer.
* Par an cela représente 115 kg par foyer ou 41 kg par personne de potentiel d’évitement.
* Sur la quantité de déchets apportée aux poules, seuls 4% sont retournés à la collecte des ordures ménagères. Mais à la fin de l’expérience, une meilleure attention au gaspillage alimentaire et la mise en place de composteurs ont permis de faire descendre ce pourcentage.
* Tout se recycle, car non seulement nourrir les poules avec les restes alimentaires permet de réduire le volume d’ordures ménagères, mais en plus, les déchets verts – comme les tontes de gazon – servent de paillage aux poules. Ce lit végétal permet d’atténuer d’éventuelles odeurs.

bilan quantitatif et qualitatif de l’opération « des poules pour réduire vos déchets » (PDF)

Source image : TCO

Ce qu’il en ressort :

Côté foyers :
* Tous ont été convaincu par le rôle des poules dans la réduction des déchets. L’expérience a modifié les perceptions et habitudes des foyers sur la gestion des déchets. Des changements de comportements ont accompagné cette prise de conscience de la quantité de déchets alimentaires ou de jardins produits. Les familles constatent qu’elles font plus attention à leur consommation et à son poids sur l’environnement.
* Tous les foyers tiennent à continuer à avoir des poules et envisagent même de s’en procurer une ou deux de plus.
* Contrairement à ce qu’ils craignaient avant le début de l’expérience, la présence d’un poulailler dans le jardin n’occasionne que peu de bruits et d’odeurs.
* Certains des participants ont converti leur proches à la mise en place d’un poulailler et ont été en mesure de leur apporter des conseils.
* Pour les familles avec enfants, la présence des poules a eu un intérêt à la fois ludique et pédagogique.
* Les familles ont apprécié d’avoir chaque jour des oeufs frais.
* Pour tous ces foyers, la présence des poules a été une véritable découverte : observation de leur mode de vie, de leurs goûts alimentaires, de leurs besoins, de leur caractère.
* 6 familles ont investi dans un composteur pour améliorer encore la gestion naturelle des déchets, 3 ont le projet d’en installer un et 4 – sur les 8 restantes – estiment ne pas en avoir besoin.

Côté école :
* L’école a décidé de poursuivre l’expérience dès la rentrée, mais cette fois non plus à l’échelle d’une classe mais à celle de l’établissement tout entier.
* Les élèves participants ont compris l’intérêt de gérer la quantité de nourriture à donner. En effet, la cantine générant beaucoup de gaspillage alimentaire, les deux poules n’étaient à même de tout manger, d’où la présence de nuisibles. Les élèves ont donc appris à ne donner qu’une faible partie des restes de la cantine.
* Les élèves n’ont eu aucune difficulté à placer les poules dans des foyers le temps des vacances scolaires.

 

Le bilan de cette opération est donc plus que concluant. A quand cette opération (avec aide pour l’installation des poules et conseils de référents) lancée à grande envergure à destination de tous les foyers de l’île ? Reste que seuls les foyers possédant un jardin peuvent accueillir un poulailler. Alors pourquoi ne pas installer dans les jardins des immeubles ou dans les quartiers où se concentrent des immeubles, des poulaillers participatifs – à l’image des jardins participatifs qui se développent en métropole – gérés par des volontaires ? Ainsi chacun pourrait apporter aux poules de l’immeuble ou du quartier ses déchets alimentaires et récolter des oeufs frais en échange.

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s