Errance animale (6) : Padmé et Sosie

Je voudrais vous présenter deux copines à quatre pattes de Melba. Ces deux chattes, qui vivent sur le parking de la résidence ont durant des années mis au monde des chatons qui terminaient invariablement sous les roues des voitures. Certains ont eu de la chance, comme Léïa ou Toffee.
Aimant trop les animaux, pour continuer à assister à ce « massacre » sans rien faire, j’ai décidé de prendre les choses en main.

Utilisant le don naturel de Melba pour attirer les chats, j’ai petit à petit, familiarisé les deux chattes à la proximité de ma présence, réussissant même un petit gratouilli de temps en temps (mais point trop n’en faut, les demoiselles ne sont pas domestiquées et n’apprécient pas particulièrement ces familiarités).

Bref, renseignements et rendez-vous pris au dispensaire de la SPA, me voilà, armée de cages de transport pour chien et de friandises, prête à tout pour convaincre les deux minettes d’adhérer à mon projet. Cela n’a pas été évident et je vous passe les détails sur l’état de mes mains après leur rencontre avec les griffes, bien acérées, des demoiselles. Bon, cela m’a tout de même valu une semaine d’antibiotique, des bandages et deux mains quasi inutilisables pendant plusieurs jours !

Quoiqu’il en soit, j’ai réussi à les emmener le jour J et à l’heure H au dispensaire et les ai récupérées le soir même stérilisées et identifiées – comme chattes libres – avec une puce électronique. Pour les distinguer (et parce qu’il fallait leur donner un nom pour la carte de l’I-cad (Identification des CArnivores Domestiques), même si elles n’y répondent évidemment pas), l’écaille de tortue a été nommée Padmé et la chatte noire Sosie.


Pourquoi Padmé et Sosie ? Si, si , je sens que cette question vous taraude.
Alors Padmé, c’est parce que cette chatte se trouve être la mère de notre Léïa. Et là, si vous vous dites : « Mais quel rapport ? », c’est que vous n’êtes pas fan de « la guerre des étoiles ». Car si c’était le cas, vous sauriez que Padmé (qui est aussi la reine Amidala) est la mère de Luke Skywalker et de la princesse Léia Organa (qui sont aussi les enfants de Dark Vardor, mais là je m’égare…).
Quand à Sosie, c’est tout simplement parce qu’elle est le sosie de notre Ivy. Alors, en regardant les deux photos ci-dessous, qui est Ivy et qui est Sosie ? Vous aurez la réponse en passant votre souris sur les photos. En même temps, ce n’est pas difficile lorsque l’on sait que l’une vit en appartement et que l’autre est une chatte libre.

J’ai profité (lâchement) de leur état « semi comateux » post-anesthésie, pour les parer d’un petit collier pour chat (sans grelot, car les deux minettes chassent souris et autres rongeurs qui squattent les sous-sols de la résidence). Ne pouvant les garder dix jours avec moi afin de surveiller la cicatrisation (Padmé refusait de se nourrir malgré des petits plats plus qu’appétissants), elles ont été libérées à la nuit tombante, après une nuit et une journée de repos. Ce sont deux fusées qui ont jailli hors des cages !

 

J’ai donc dû me contenter d’une surveillance lointaine. Deux mois après leur stérilisation, les miss vont toujours aussi bien. Seul petit bémol, cette coquine de Sosie a réussi à se débarrasser de son collier quelques jours après avoir été libérée. J’ai récupéré le collier en question, mais mes mains ne sont pas d’accord pour subir de nouveau l’assaut des griffes acérées. Padmé a attendu un mois et demi avant d’égarer le sien. Mais je n’ai jamais réussi à le retrouver.

Petite histoire de famille :

Donc, comme précisé plus haut, Padmé est donc la mère de notre Léïa (elles sont toutes les deux des écailles de tortue).

Et elle est aussi celle de notre petit Toffee. Et je soupçonne ce mâle qui rend souvent visite aux deux femelles (même après leur stérilisation, il vient encore), d’être le père de Toffee. En plus, c’est le seul mâle blanc et roux du quartier ! Vous ne trouvez pas qu’ils ont un air de famille ? Du coup, je l’ai baptisé Nougat. Et Nougat, c’est un sacré bavard ! Comme son fiston…

Je sais qu’avoir fait stériliser ces deux chattes, c’est une goutte d’eau dans l’océan de l’errance animale à la Réunion, mais lorsque l’on sait à quelle vitesse se reproduisent les chats, mon action n’est pas vaine.
Savez-vous qu’une chatte peut engendrer plus de 200 chats et une chienne plus de 20 chiens au bout de 3 ans seulement ? La stérilisation est indispensable pour lutter contre la prolifération des chiens et des chats et éviter ainsi leur mise en fourrière et l’euthanasie.

Eh, oui, les petits, une fois adultes, se reproduisent aussi !

Alors soyons utopiste (vu la lenteur des pouvoirs publics à régler sur le long terme le problème des animaux errants, il le faut parfois, être utopiste) et imaginons que chaque foyer décide de stériliser un chat errant (après avoir fait stériliser ses propres chats évidemment), de le faire identifier (tout comme les chats du foyer auront été identifiés, n’est-ce pas ?) et de le relâcher sur son territoire (c’est ce que son appelle un chat libre). Non seulement on réglerait les problèmes liés à la reproduction et aux maladies que se transmettent les chats (leucose féline, HIV du chat, coryza…), mais on mettrait aussi fin aux euthanasies à tour de bras ! Evidement, il faudrait aussi faire la même chose avec les chiens !
Mais bon, c’est juste une utopie, car je suis consciente que les particuliers ne vont pas se lancer dans ce genre de projet, vu que la plupart ne stérilisent pas, n’identifient pas et laissent divaguer et se reproduire leurs propres animaux.
Et pourtant, les chiffres parlent d’eux-mêmes :

source : Educhateur.com

 

En février 2017, le préfet de la Réunion lançait un plan de lutte contre l’errance animale sur trois ans, en collaboration avec le lycée agricole de Saint-Paul, les intercommunalités (ASUD, CINOR, CIREST, CIVIS, TCO) et les vétérinaires adhérents au GEVEC (Groupe d’Etude Vétérinaire sur l’Errance des Carnivores à La Réunion) afin d’intensifier les campagnes de stérilisation.
Le plan de lutte contre l’errance animale ( 700 000 € de crédits de l’état) doit permettre de renforcer ces interventions en augmentant le nombre de stérilisations des carnivores domestiques (chiens et chats), grâce à un financement sur 3 ans à hauteur de 600 000 €, ce qui correspond à environ 50 % d’animaux stérilisés en supplément. Les 100 000 € restant seront consacrés à l’étude et à la campagne d’information et de sensibilisation.

Bilan de cette première année (2017) :
* Augmentation de 37% des stérilisations réalisées annuellement par les intercommunalités, soit 6164 stérilisations pour l’année 2017.
* Identification par puce électronique de 5751 animaux.

Les stérilisations et les identifications, représentent un budget total de 651 030 €.
1/3 de cette somme a été financé par l’État et 2/3 par les intercommunalités.  Ce budget a aussi bénéficié d’un concours financier des vétérinaires.

Autre objectif de ce plan de lutte : étudier l’errance animale afin d’évaluer la population de chiens errants et de collecter des données pour mieux comprendre ce phénomène et mieux ajuster les actions. Les résultats de cette étude seront communiqués durant le second semestre 2018.

Une campagne d’information a été lancée et sera étalée sur toute l’année 2018 afin de sensibiliser et d’éduquer le grand public. Le message principal est d’agir en citoyen responsable en identifiant son animal (obligation légale), en le surveillant (un chien qui divague peut provoquer des accidents et des nuisances, s’attaquer aux animaux de ferme ou encore se reproduire s’il n’est pas stérilisé) et en le faisant stériliser (éviter la surpopulation animale).

Ces actions sont complémentaires au ramassage des animaux par les fourrières. Bien que maintenu, ce ramassage devrait voir le nombre d’animaux capturés diminuer, en relation avec l’augmentation du nombre d’animaux stérilisés.
Comme je l’ai précisé plus haut, c’est au dispensaire de la SPA que j’ai emmené Padmé et Sosie. En 2017, 1283 chiens et 685 chats ont été recueillis dans les deux refuges de la SPA (à Sainte-Marie, dans le nord, « refuge du Grand Prado » et  dans le sud, « Refuge du Tampon »). 1212 chiens (dont 775 en métropole) et 604 chats (dont 14 en métropole), soit 1816 animaux ont été adoptés dans ces mêmes refuges. C’est bien, mais encore peu par rapport à tous ceux qui attendent toujours un foyer chaleureux et ceux qui seront inévitablement recueillis car en souffrance ou errants.

Le dispensaire et centre de stérilisation de Sainte-Clotilde a réalisé gratuitement en 2017 – avec l’aide de la CINOR –  1422 stérilisations de chattes et de chiennes de propriétaires non-imposables vivant sur la commune de Saint-Denis. C’est bien, mais encore trop peu. Beaucoup de personnes ne veulent toujours pas faire stériliser leurs animaux pour diverses (et mauvaises) raisons, favorisant ainsi une reproduction anarchique et donc l’errance animale.
Pour les habitants du Territoire de la Côte Ouest (TCO), les frais vétérinaire de la stérilisation sont totalement pris en charge pour les foyers non imposables.

Pour les villes du Tampon, de l’entre-Deux, de Saint-Joseph et de Saint-Philippe, la Communauté d’Agglomérations du Sud (CASUD) propose trois stérilisations gratuites à tous les foyers et cela sans condition de revenu. Une bonne façon de responsabiliser les propriétaires. Ce serait une bonne chose que cette action se généralise à toutes les communes de l’île et ceci afin d’endiguer le nombre d’animaux errants dont le nombre a explosé sur l’île ces dernières années. Surtout que l’on sait aujourd’hui que l’euthanasie ne règle pas le problème de l’errance animale, contrairement à la stérilisation massive. Pour l’île, dont les places en refuge sont plus que limitées, ce sont plus de 9000 euthanasies qui ont été pratiquées en 2016.

Sieste frère et soeur (Toffee et Léïa)

Source :
zinfos974
Préfecture de la R2union (Communiqué de presse du 1er février 2017)
DAAF

Une réflexion sur “Errance animale (6) : Padmé et Sosie

  1. Pingback: errance animale (6) Melba, mon chien sauveteur ! | Bienvenue chez moi, à la Réunion !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s