Premier (petit) réveil

Depuis quelques temps, le volcan réunionnais, le Piton de la Fournaise, donne quelques signes de réveil. La première éruption de l’année 2018 de l’un des volcans les plus actifs de la planète se préparerait-elle ?

Dimanche 1er avril 2018

L’Observatoire Volcanologique ne peut que constater les phénomènes : une centaine de séismes (dits volcano-tectoniques) superficiels (entre 0 et 2 km de profondeur) et un séisme profond (plus de 2 km de profondeur) sont enregistrés durant le mois de mars ; 85 effondrements dans le cratère Dolomieu sont observés ; 16 séismes locaux situés sous l’île et 2 séismes dans la zone Océan Indien sont constatés.

C’est dès la mi-février qu’une augmentation de la sismicité a été enregistrée. Elle s’est maintenue au mois de mars avec une moyenne de quatre séismes par jour et deux pics d’activité principaux le 28 et le 31 mars. Autres indices d’un prochain réveil : le gonflement du cône durant tout le mois de mars et une modification de composition des fumerolles sommitales.

Ces observations sont les signes d’une réalimentation en magma et d’une augmentation de la pressurisation du réservoir magmatique superficiel.

Mardi 3 avril 2018

Depuis 5 heures 50, l’Observatoire Volcanologique du Piton de la Fournaise enregistre une augmentation du nombre de séismes, à l’intensité de plus en plus importante, ainsi que des déformations au sommet du volcan.

A 6 heures, le volcan est placé en alerte 1 : éruption probable ou imminente, du plan « ORSEC Volcan »

Un peu avant 11 heures, un trémor éruptif est enregistré vers le rempart au niveau du Nez Coupé de Sainte-Rose. Un fort signal sismique indique à l’Observatoire Volcanologique que la lave est proche de la surface.
L’enclos Fouqué est interdit au public ainsi qu’à l’atterrissage d’aéronefs dans la zone du volcan.

source : fournaise.info

A 11 heures, le Piton de la Fournaise est entré en éruption sur le flanc nord du côté du Nez Coupé de Sainte-Rose.
La préfecture a déclenché l’alerte 2-2 du plan « ORSEC Volcan » : éruption en cours : « l’éruption se situe et est confinée dans l’enclos. Elle ne présente pas de menace directe pour la sécurité des personnes et des biens. Aucune mesure particulière n’est mise en œuvre, dans la mesure où l’accès à l’enclos et le poser des aéronefs sont déjà interdits depuis l’alerte 1. » De plus, comme de nombreux éboulements dans le rempart ont été constatés et des fumerolles y ont été observées et en raison d’un risque imminent d’effondrement, la préfecture a fermé le sentier du Nez Coupé de Sainte-Rose, en début de soirée.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

A 16 heures, l’Observatoire Volcanologique enregistre de nombreux éboulements dans le rempart, au niveau de la région du Nez Coupé de Sainte-Rose et observe de nombreuses fumerolles. Grâce à un survol du site éruptif, une équipe de l’Observatoire localise avec précision l’éruption et constate qu’une large fissure d’un kilomètre de long s’est ouverte en sept segments distincts. Deux d’entre eux présentent des émissions de fontaines de lave.

A 17 heures, le trémor volcanique continue de s’intensifier au niveau des stations sismologiques situées au nord du volcan.

Selon Aline Peltier, la directrice de l’Observatoire Volcanologique du Piton de la Fournaise, l’éruption « est visible depuis le Piton Partage puisque le site éruptif se situe à peu près à 2-3 kilomètres du Piton Partage. Le spectacle n’est pas visible du Pas de Bellecombe du fait de la localisation assez lointaine du site éruptif. Une équipe sur place à Piton Partage a permis de localiser plus précisément le site éruptif : au niveau du cassé des grandes pentes en contrebas du Nez Coupé de Sainte-Rose. C’est une éruption assez lointaine par rapport aux éruptions des dernières années. « 

Itinéraire pour voir l’éruption
(source l’info.re)

Mercredi 4 avril 2018

Depuis 4 heures, les appareils de l’Observatoire Volcanologique n’ont plus enregistré de trémor. Les mauvaises conditions météorologiques ainsi que les éboulements sur le sentier du Nez coupé de Sainte-Rose ont réduit le nombre de curieux.

Jeudi 5 avril 2018

Le Piton de la Fournaise semble s’être rendormi après cette très courte éruption. Mais à l’Observatoire Volcanologique, on est habitué. Aussi la vigilance ne se relâche pas. De son côté la préfecture repasse en alerte 1 du plan ORSEC Volcan, car un risque d’éruption est toujours possible. L’accès à l’enclos Fouqué reste interdit, que ce soit depuis le Pas de Bellecombe ou d’un autre itinéraire, et le sentier du Nez Coupé de Sainte-Rose demeure fermé à partir du Piton de Partage en raison d’un risque d’effondrement.
Même si la sismicité a bien diminué au cours des dernières 24 heures, 12 séismes volcano-tectoniques superficiels ont été enregistrés entre minuit et 15 heures. Bien que ce type d’activité sismique soit souvent le premier signe du réveil d’un volcan, elle peut cependant durer quelques jours, quelques mois voire quelques années avant qu’une éruption se produise.
Par contre aucun séisme profond n’a été enregistré, ni aucune déformation majeure de l’édifice. Côté Nez Coupé de Sainte-Rose, onze éboulements ont été comptabilisés entre minuit et 15 heures.

Affaire à suivre, donc !

 

Le Plan ORSEC Volcan

LES DIFFÉRENTS NIVEAUX D’ALERTE
Le dispositif d’alerte est fondé sur 4 phases :

 

LES ALERTES ET LES MESURES D’URGENCE

Sources :
Préfecture de la Réunion
IPR
Linfo.re

 

Une réflexion sur “Premier (petit) réveil

  1. Pingback: Réveil du volcan… la suite… | Bienvenue chez moi, à la Réunion !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s