Furcy, l’esclave qui osa

Voici l’histoire incroyable de Furçy, un esclave qui en 1817, osa assigner son maître en justice pour faire valoir son statut d’homme libre !

« Je me nomme Furcy. Je suis né libre dans la maison Routier, fils de Madeleine, Indienne libre, alors au service de cette famille. Je suis retenu à titre d’esclave chez Monsieur Lory, gendre de Madame Routier. Je réclame ma liberté : voici mes papiers ».

Voici les mots qu’aurait prononcé Furçy pour réclamer sa liberté et que l’on peut lire dans le livre de Mohammed Aïssaoui « l’affaire de l’esclave Furçy ».

Voici l’avis très intéressant d’une lectrice de cet ouvrage

Sur les ponts, sur les galets, sur les arbres, un message est apparu depuis quelques années « Libèr Nout Furcy ». Ces mots sont le fait d’un collectif qui souhaite faire connaître au plus grand nombre l’histoire de l’esclave Furçy.

 

Publicité

Une réflexion sur “Furcy, l’esclave qui osa

  1. Pingback: Des petits mots croisés pour s’amuser en cette fin d’année ! | Bienvenue chez moi, à la Réunion !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s