La fête des lanternes

lanternes devant temple Chane

Me revoilà, quinze jours plus tard, rechaussant mes baskets pour retourner vers les temples chinois de la rue de Sainte-Anne. Mais cette fois, j’entraîne dans mon sillage des assistants photo… euh, non…ma fille et mon mari (qui fera tout de même office de photographe entre une partie de jeu de go et une autre d’échecs chinois).

Pourquoi retourner aux temples chinois, vous demandez-vous ? Et bien parce que c’est la fête des lanternes. Encore une fête chinoise ? En fait, la fête des lanternes, qui a lieu quinze jours après le nouvel an, en marque la fin des festivités.

« Historiquement ; explique Mr Roland Chane Kon, président du temple Chane ; la fête des lanternes remonte à deux ou trois millénaires. Dans la mythologie, à l’origine, c’était une fête bouddhiste, surtout taoïste. L’année chinoise soli-lunaire a été divisée en trois parties. Chaque partie est gouvernée par un dieu : le dieu du ciel, le dieu de la terre et le dieu des eaux. Pour le Dieu du ciel, son année commence le quinzième jour du premier mois lunaire, c’est-à-dire à la pleine lune. C’est le jour aussi où les jeunes Chinois ont le droit de sortir pour rencontrer leur future conjointe. C’est assez rare, car en général c’est assez contrôlé par la famille… D’ailleurs, même si les spectacles ont lieu aujourd’hui, la fête des lanternes coïncidait avec la Saint-Valentin, cette année… ça tombait bien !… Donc, la fête des lanternes est une fête en l’honneur de ce dieu du ciel. Il y a des légendes aussi sur les lanternes. Pourquoi les lanternes ? Il y a beaucoup de légendes… Historiquement, eh bien, un empereur Ming de la dynastie des Han, qui était taoïste, bien entendu, était attiré par le bouddhisme et il voulait le lancer en Chine. Il était émerveillé par l’éclairage des temples bouddhistes avec les lanternes. Alors il a ordonné de mettre des lanternes partout. Il a tellement été suivi, il y en avait tellement que Bouddha lui-même, c’est la légende qui dit ça, hein! Donc Bouddha est descendu du ciel pour voir ce qu’il se passait. »

Au temple Chane (temple de la prospérité éternelle ou Saï Tsiong Tong), de nombreux spectacles et animations ont eu lieu toute cette journée. Au programme : danse des lions et du dragon, Taï chi, danses chinoises, musique traditionnelle, wushu (art martial chinois), judo… ainsi que des ateliers d’initiation : MahJong, jeu de go, échecs chinois, calligraphie, fabrication de lanternes…

Danse des Lions    pousse-pousse

Mah Jong jeu de Go     atelier de calligraphie chinoise        Taï Chi

Et pour finir, voici ma petite vidéo de la représentation de danses donnée par une école de danses chinoises de Saint-Denis.
Dans l’ordre, les danses sont :

* danse des lanternes : les lanternes sont associées au nouvel an. La couleur rouge est le symbole du bonheur.
* danse des rubans
* danse du paon : cet animal est un symbole de paix et de prospérité.
* danse du poisson doré : le poisson est un animal mythique, symbole de richesse et de prospérité.
* danse du cheval : Cette danse est d’origine mongole et elle est ici dansée en l’honneur de l’année du cheval.
* danse de l’éventail ruban
* final

Comme vous avez pu le voir dans le film, la danse chinoise est un  mélange de classique, de folklore, d’arts martiaux et de gymnastique.

gif chinoise

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s